Blog

Patrice Balvay - 27 mai 2016
En allant à la gare, je remarque encore l'infinie variété des plastiques, que je regarde comme des peintures Et des matières Que je retrouve en marchand autour de Kamakura Emotion très vive dans certains temples, du retrait nait la présence. Du jardin de bambous (Hokokuji) je retiens une idée de dessin A la station Hase, où j'ai trouvé à dormir, je verse un peu d'Atlantique dans le Pacifique Remplis à nouveau la fiole pour l'opération inverse ...
Patrice Balvay - 21 mai 2016
Grande marche dans Bunkyoku, le silence, parfois une absolue solitude dans des jardins. Dans un cimetière j’ai suivi un grand papillon noir Pour ce dessin-ci, je ralentis la ligne Pour me créer une respiration, je vais partir plusieurs jours à Kamakura  
Patrice Balvay - 19 mai 2016
Reprise des couleurs des tissus; après huit heures de dessin au crayon, de grandes trainées dessinées à la gomme : l'évocation des doigts arrive à la fin Au Tokyo-Edo Museum, je réalise que le sort de Tokyo n'a pas été très différent de celui du Havre : une table rase Au Tokyo National Museum empreintes de stèles monumentales, comme des linceuls de kanjis  
Patrice Balvay - 18 mai 2016
La terre a tremblé. L'impression que tout devient mou. Lors de ma seconde marche, à Asakusa, un groupe de femmes habillées de couleurs vives, des femmes-temple, pointaient le sol des pieds, en l'effleurant à peine, et imprimaient l'air de leurs doigts, en dansant l'Awa Oodori.  

Pages